Rechercher

Requalification de la RD190 : RSNE déplore le manque d'ambition du Conseil Départemental des Yveline



Consultation publique sur la requalification de la RD190

entre Carrières-sous-Poissy et Triel-sur-Seine avec insertion d’un transport en commun en site propre (TCSP) en partie urbaine


Contribution de l’association Rives de Seine Nature Environnement

Analyse et avis sur le projet


Le Conseil Départemental des Yvelines projette de réaménager la route départementale reliant Triel-sur-Seine et Carrières-sous-Poissy.

Prévue et rendue obligatoire par l’article L.103-2 et suivants du Code de l’Urbanisme, le Conseil Départemental des Yvelines a lancé une consultation publique, c’est dans le cadre de cette procédure que l’association intervient.

Dans les justifications au projet, le Département relève une circulation difficile qui pénalise les temps de parcours des bus et l’absence d’un maillage continu et cohérent des liaisons douces.

En outre le maître d’ouvrage estime que le caractère routier de cet axe a pour effet de « couper » le territoire.

En s’appuyant sur les projets de développement économique et d’infrastructure, le Département dévoile l’objectif prioritaire de cette opération : Améliorer le temps de parcours des bus et structurer le maillage des modes doux.

Par ailleurs, l’aménagement a également vocation à « recoudre » le tissu urbain traversé par la RD190 et à renforcer la sécurité de cet axe.

L’association salue l’ambition du Département, mais estime néanmoins que le projet, en l’état actuel, ne saurait répondre aux objectifs attendus et précédemment cités.

Le dossier soumis à consultation est très sommaire et rend difficile la bonne compréhension du projet, en outre, il est particulièrement regrettable que les variantes d’aménagement étudiées n’aient pas été portées à la connaissance du public.

Les aspects techniques du projet sont présentés de manière trop succincte, ce qui empêche le public d’appréhender objectivement cette requalification.

L’absence de calendrier de phasage est également très regrettable, puisqu’elle empêche d’apprécier le niveau des nuisances pouvant résulter des travaux et ainsi l’incidence économique que pourrait générer cette phase, en particulier en terme de fréquentation des commerces implantés dans le périmètre des travaux.

L’association souhaite vivement qu’une concertation sur le phasage des travaux soit lancées auprès des commerçants pouvant être impactés par ce projet.

Il paraît très surprenant que l’emprise du projet ne porte pas jusqu’à l‘entrée de ville de Triel-sur-Seine, mais s’arrête au niveau du projet de liaison RD190/RD30.

Cette rupture de continuité ne participe malheureusement pas à l’objectif principal que s’était fixé le Département : Améliorer le temps de parcours des bus.

Le projet présenté semble donner la priorité au routier, au détriment de modes de circulation plus écologiques.

Le dossier soumis à consultation n’apporte aucune précision sur le raccordement au niveau du pont de Poissy et les mesures mises en place afin de fluidifier ce tronçon particulièrement sujet aux embouteillages.

Le caractère fragmenté de la voie TCSP interroge nécessairement sur l’efficacité de la solution retenue en terme d’amélioration des temps de parcours des bus.

On regrette l’absence de précision concernant la mise en avant des transports « doux », ainsi aucun parking à vélos n’est mentionné dans la présentation.

Aucune information ne fait état des aménagement nécessaires afin de permettre une continuités de pistes cyclables jusqu’à la futur passerelle piétonne reliant Carrières à Poissy.

Malgré une tentative de présentation vertueuse de ce projet, les défis de demain semblent loin d’être suffisamment pris en compte, ainsi sur toute l’emprise du projet, aucune zone de rechargement de véhicules électriques ne semble avoir été prévue démontrant à nouveau le manque d’anticipation du maître d’ouvrage.

Concernant la section Azalys – futur giratoire RD30-RD190, nous notons l’absence d’information relative à la zone de compensation écologique de 24 hectares, gérée par la Communauté Urbaine GPS&O.

Les plans présentés ne permettent pas de se faire un avis sur l’incidence que pourrait avoir le projet sur la pérennité de cette mesure compensatoire réglementaire.

Certains choix d’aménagements retenus semblent particulièrement inappropriés :

- Implantation TCSP en voies centrales, obligeant les usagers à traverser 2 voies de circulation

- Absence de continuité TCSP entre la sortie de Triel et la gare de Poissy, diminuant fortement les bénéfices en terme d’amélioration des temps de parcours des bus.

Ce projet vient renforcer le caractère routier de cet axe et semble fortement décalé avec les besoins des populations, mais aussi avec les objectifs annoncés par le Département.

On voit mal comment l’élargissement de cette voie pourrait participer au rapprochement des deux quartiers historiques de Carrières-sous-Poissy; c’est malheureusement tout le contraire !

L’association préconise la mise en place d’atelier des concertation, afin de permettre une plus grande prise en compte des citoyens et des associations.

Ces ateliers, composés de toutes les parties prenantes, seront l’occasion de réajuster le projet et ainsi le faire mieux coïncider avec les besoins du territoire et les objectifs du Maître d’ouvrage.

Le Président

Anthony EFFROY

LES MISSIONS DE L'ASSOCIATION >

RSNE a pour objet de protéger et de conserver les espaces, ressources, milieux et habitats naturels, les espèces animales et végétales, la diversité et les équilibres fondamentaux écologiques, l’eau, l’air, les sols, les sites, les paysages et le cadre de vie.

CONTACT >

Rives de Seine Nature Environnement

976 chemin de beauregard

78955 Carrières-sous-Poissy

06 43 10 63 38

contact.rivesdeseine@gmail.com

  • Facebook Social Icon

© 2019 by RSNE.

LOGO RSNE.jpeg