Rechercher

DÉCHARGE SAUVAGE DE CARRIÈRES : LE MAIRE ENVOIE LES BÉNÉVOLES ÉCOLOGISTES DEVANT LE TRIBUNAL !




Le 15 septembre dernier, l’association Rives de Seine Nature Environnement organisait une opération de nettoyage sur la plus grande décharge sauvage de France, dans le cadre du World CleanUp Day.


Prévenu de cette initiative citoyenne, plusieurs semaine à l’avance, le Maire de Carrières-sous-Poissy n’avait pas daigné répondre aux sollicitations de l’association et c’est contre toute attente, qu’il avait signé, la veille de l’opération, un arrêté municipal interdisant la circulation et le stationnement des piétons dans la plaine.

Afin de faire appliquer cet arrêté liberticide, le Maire avait, en outre, fait déployer un important dispositif de police sur l’ensemble du site, pour empêcher l’accès aux engins de chantiers censés venir évacuer une partie de cette décharge.


Écœurés par cette manœuvre politicienne, de nombreux bénévoles présents avaient néanmoins décidé de braver l’interdiction et engagé le nettoyage d’une parcelle privée dont l’accès leur avait été autorisé par écrit par son propriétaire.

Cette action citoyenne et écologiste leur avait valu de faire l’objet d’un procès-verbal de constatation de la part de la police municipale de Carrières-sous-Poissy.


Non content d’avoir entraver la dépollution d’une parcelle de 1 100 m² le Maire avait également décidé de faire sanctionner pénalement, par le Tribunal de grande instance de Versailles, les participants à cette opération.


C’est ainsi, que par un courrier datée du 26 mars 2019, le Procureur de la République convoque les bénévoles écologistes le 15 avril, en vue de leur signifier un simple rappel à la loi.


Si cette mesure de rappel à la loi trouve tout son sens dans cette affaire, tant la procédure ne tient pas la route et n’aurait pas résisté à l’analyse des Juges, elle n’en reste pas moins profondément injuste pour les participants, qui ne souhaitaient qu’accomplir une bonne action et participer au nettoyage de cette mer de déchets; une mer de déchets qui a pu voir le jour grâce à l’inaction des élus locaux, en particulier celle de monsieur Delrieu, Maire de Carrières-sous-Poissy et Vice-président de la Communauté urbaine GPS&O, chargé de la propreté.

On aurait préféré que monsieur le Maire déploie les forces de l’ordre lorsque des entreprises peu scrupuleuses venaient décharger leurs déchets, d’autant qu’il en avait été informé par courrier de l’association dès juin 2017...


Pour Anthony Effroy, président de RSNE et conseiller municipal de Carrières-sous-Poissy cette affaire montre à quel point le Maire de Carrières-sous-Poissy est capable d’utiliser son pouvoir de police à des fins politiques :

« Notre opération de nettoyage avait été organisée de manière très responsable et aurait permis d’évacuer près d’1/10ème de cette immense décharge illégale, mais le Maire semble voir d’un très mauvais œil, que la dépollution du site puisse venir d’une association dont le président siège au Conseil municipal... dans son opposition.

Avoir signé cet arrêté la veille de l’événement et sans en informer l’association, alors que des moyens humains et matériels importants étaient prévus, est tout simplement scandaleux, d’autant que l’opération lui avait été notifiée par 3 courriers.

Il est également frappant de constater que le 10 février dernier, le maire autorisait « déchargeons la plaine » à organiser une opération de nettoyage sur la zone interdite.

Ce deux poids, deux mesures ne laisse pas de doutes sur les réelles motivations du Maire et cette instrumentalisation de la justice est pathétique. »


Si le rappel à loi décidé par le Procureur n’aura pas de conséquence, puisqu’aucune inscription au casier judiciaire, ni aucune amende ne viendra sanctionner les écologistes bénévoles, il n’est pas question pour l’association d’accepter cette injustice.


RSNE a donc mandaté son avocat, maître Alexandre Faro, afin de défendre chacun des citoyens mis en cause et de demander un non-lieu dans cette affaire.


Avocat de Greenpeace et de France Nature Environnement, Maître Faro est spécialiste du droit de l’environnement et assistera l’ensemble des mis en cause, lors de la comparution devant le Procureur.


L’association reste pleinement mobilisée pour obtenir le nettoiement de cette décharge et échangeait il y a encore quelques jours avec monsieur le Sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye, afin de savoir comment, et quand, les 800 000 € débloqués par l’État seront utilisés.

Plus que jamais il y a urgence à dépolluer cette plaine !




LES MISSIONS DE L'ASSOCIATION >

RSNE a pour objet de protéger et de conserver les espaces, ressources, milieux et habitats naturels, les espèces animales et végétales, la diversité et les équilibres fondamentaux écologiques, l’eau, l’air, les sols, les sites, les paysages et le cadre de vie.

CONTACT >

Rives de Seine Nature Environnement

976 chemin de beauregard

78955 Carrières-sous-Poissy

06 43 10 63 38

contact.rivesdeseine@gmail.com

  • Facebook Social Icon

© 2019 by RSNE.

LOGO RSNE.jpeg